All posts by MR

(Français) Un laboratoire d’analyse et de décryptage du numérique

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Items International a été retenu par l’Agence du Numérique pour mettre en place et animer un observatoire des usages  et de la société numérique.

“S’adressant à un public francophone, l’Observatoire de la Société Numérique sera un espace dédié sur le site de l’Agence, en langue française. Le positionnement sera scientifique et pédagogique. L’information, souvent factuelle, doit donner du sens à travers la mise en perspective et la contextualisation. Elle doit être exacte et devra, autant que possible, être vérifiée à la source, illustrative et documentée. Elle doit permettre aux internautes de s’appuyer sur des repères et des références et de ce fait, faire l’objet d’un traitement rigoureux, précis et clair. L’Agence du numérique souhaite ainsi mettre en valeur des études et enquêtes, existantes et nouvelles, et se positionner comme un acteur de référence. L’observatoire se veut un site d’information et de ressources à vocation dynamique, il nécessite une veille, des contenus actualisés et une animation éditoriale de qualité”. Continue reading

(Français) Innovations numériques au sein de l’écosystème du spectacle vivant

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

prodiss

ITEMS a été chargé par le PRODISS, syndicat national des producteurs, diffuseurs et salles de spectacles de musiques actuelles et de variété, d’étudier de manière prospective les leviers de croissance actuels et potentiels que l’écosystème numérique permet de générer.

L’évolution conjointe du numérique et de la scène est naturelle : le producteur de spectacles est plus que jamais au coeur de la mise en valeur et du développement de la carrière d’un artiste.

L’irruption d’Internet, l’essor des réseaux sociaux, et plus récemment la généralisation des terminaux mobiles ont profondément transformé la consommation de la musique, stimulant ainsi la filière musicale et artistique, l’ouvrant notamment pour le spectacle vivant, à de nouveaux acteurs.

L’étude innovations numériques est un premier recensement des principaux leviers numériques utilisés par les entrepreneurs de spectacles (producteurs de spectacles, salles, promoteurs en région et festivals) pour développer leur activité. Les observations que nous avons réunies portent principalement sur les États-Unis. Il nous est apparu utile d’ouvrir cette étude par une synthèse qui inscrit les usages et stratégies numériques des professionnels dans l’écosystème du spectacle vivant. De ce fait, nous avons laissé de côté les services et les outils numériques spécifiquement destinés aux artistes et ou aux collectifs d’artistes pour l’organisation de leurs tournées (Do it Yourself) ou pour nouer des relations avec leur public (Direct to Fan).

Les stratégies type Do it Yourself, comme celles du Direct to Fan donnent lieu à la mise au point d’un grand nombre de “services clé en mains” qui permettent aux artistes de mener leur carrière et leurs tournées par eux-mêmes.

Nous avons, en revanche, porté une attention particulière a l’émergence d’une nouvelle génération d’intermédiaires qui s’interposent entre les opérateurs de spectacles et les autres composantes de l’écosystème des concerts.

Voir :  Innovations numériques au sein de l’écosystème du spectacle vivant

Snowden affair reactivates the debates around the ICANN.

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Contesté depuis de longues années, le statut de l’ICANN est une pomme de discorde entre le gouvernement américain et les autres gouvernements.

Les derniers mois ont vu se cristalliser un grand nombre d’initiatives visant à remettre en cause la subordination de l’ICANN au gouvernement américain.

Avec la « Déclaration de Montevideo », l’ICANN, l’IETF, l’IAB, le W3C, l’Internet Society, et les 5 RIRs gérant les adresses IP ont proclamé leur volonté d’indépendance vis-à-vis du gouvernement américain.

Contestée en tant qu’organisation gérant la racine de l’Internet, sous mandat du gouvernement américain, l’ICANN retourne ainsi la situation en se faisant l’un des principaux partisans d’un changement.

Organisme initialement à vocation principalement technique, l’ICANN est devenue peu à peu un acteur économique, dominé par des préoccupations de marché. A l’initiative de son CEO, Fadi Chehadé (”fatigué d’être sur la défensive”), l’ICANN s’aventure sur le terrain politique. Elle est parvenue a se ménager le soutien du Brésil La prochaine réunion concernant l’avenir de la gouvernance de l’internet se tiendra à Sao Paulo les 23 et 24 avril 2014. Pour s’y préparer, l’ICANN s’est dotée d’un ”Panel on the Future of Global Internet Cooperation” rassemblant de nombreux experts afin de l’aider à formuler sa vision de la gouvernance de demain.

Items International détient une connaissance approfondie du fonctionnement de l’ICANN.

Items International a évalué (review), pour le compte de l’ICANN, deux des piliers de cette organisation : en 2010, la review de l’ASO (Address Supporting Organization) et en 2010 la review du ccNSO (Country code Names Supporting Organization (ccNSO).

(Français) Actualité et prospective des technologies mobiles et des objets connectés sur ProximaMobile

La délégation aux usages de l’Internet (Ministère délégué à l’économie numérique) a renouvelé sa confiance à Items International pour la réalisation d’une veille éditoriale consacrée aux services mobiles et aux objets connectés. Cette veille éditoriale donne lieu à la rédaction d’articles et de dossiers publiés sur le portail Proxima Mobile.

Dans le cadre de cette mission, Items International a identifié et analysé, depuis 2011, 800 applications et services mobiles innovants dans les domaines du transport, de la santé, de la vie locale, de l‘énergie et de la protection de l’environnement. En France et dans le monde.

Initialement centrée sur les applications mobiles, cette veille s’est progressivement étendue aux objets connectés.

Cette veille éditoriale porte également sur les politiques publiques et les stratégies mobiles des gouvernements.

Elle donne lieu à la rédaction de dossiers de synthèse. A ce jour, plus de 40 dossiers ont été publiés sur le site de Proxima Mobile.

Les derniers dossiers publiés portent sur les interfaces haptiques pour les objets connectés, les  nouveaux modes de création et de financement des objets connectés, les plateformes de crowdfunding, les portails et des guides pour évaluer les applications mobiles de santé, les objets connectés dans le domaine du sport, les technologies et réseaux de l’Internet des Objets, la stratégie numérique du Gouvernement britannique.

(Français) Jean-François Soupizet rejoint Items International

Docteur en économie, ancien élève de l’Ecole Nationale de Statistique et d’Administration Economique, Jean-François Soupizet a exercé de nombreuses fonctions au sein de la Commission Européenne : Administrateur principal, DG XIII, Chef du secteur Pays en développement de l’Unité (DG XIII), Chef Adjoint de l’unité Aspects régionaux et diffusion internationale de la société de l’information, Chef Adjoint de l’unité Relations internationales (DG Société de l’Information et Médias).

De 2006 a 2010, il a dirigé l’unité Relations Internationales de la DG Société de l’Information et Médias.

Après accord de la Commission européenne le 16 janvier 2012, JEAN-FRANÇOIS Soupizet a rejoint plusieurs initiatives lancées par ITEMS International dans le domaine de la gouvernance de l’internet et dans celui des Smart Grids .

(Français) Dans la presse : Objets connectés : une avalanche de données (Les Echos)

« A terme, les méthodes marketing vont changer, répond Hervé Rannou, CEO d’Items International, conseil en stratégie numérique. Les études de marché quantitatives seront progressivement concurrencées par le traitement direct des data. Il permettra de concevoir et de faire évoluer des produits et services adaptés à des segmentations de plus en plus fines, qui, à leur tour, fourniront de nouvelles données encore plus précises pour personnaliser encore davantage leurs offres. »  Les Echos.

(Français) ITEMS International partenaire du programme Futuring Cities

D’ici 2050, 70% de la population vivra dans les villes, qui seront le premier lieu de création de la connaissance, de production économique, et de consommation des ressources naturelles. Les villes sont le laboratoire de la métamorphose de la société humaine.

Accélérer et accompagner la transition des villes et des territoires vers le plus vivable et le plus durable, c’est l’objectif de l’initiative Futuring Cities.

Futuring Cities combine l’expertise scientifique des chercheurs de l’Institut Mines-Télécom et les connaissances terrain de Tactis, Empowering Cities, Moka et Items International

Dans cette vidéo, Hervé Rannou explique comment le programme Futuring Cities, de l’Institut Mines-Telecom, répond aux enjeux de la ville de demain.

4G : quelle stratégie pour un véritable décollage ?

Dans le cadre de Futur en Seine, Items International et le cabinet Samman, organisent en partenariat avec Issy-les-Moulineaux une table ronde “4G : quelle stratégie pour un véritable décollage ?”.

Cette troisième table ronde s’inscrit dans la continuité des deux précédentes, “Les Implications Economiques, Sociales et Sociétales du Low-Cost dans le Secteur des Télécommunications” qui s’est déroulée au Sénat et “Innovation et Croissance dans le Secteur des Télécommunications” qui s’est tenue à l’Assemblée Nationale.